Après avoir été évincé et exilé de la maison Flammebleue pour avoir partagé un couscous, plat interdit par les règles de la maison, Florian Philippeneau se relève et nous présente une maison qu’il crée lui-même, les cocardiers.

Druidisme appliqué, combat contre les cultes chaotiques mauvais, nouveau poste de garde frontière, voilà une partie des points importants de la charte de cette nouvelle maison. 26 points pour une toute nouvelle maison, regroupés dans une charte que l’on retrouve placardée sur tous les panneaux d’informations de Baguettia.  “C’est notre raison d’être, nos piliers fondateurs !” nous explique le bras droit de Philippeneau. “Elle a été élaborée par les baguettiens pour les baguettiens à partir des idées que nous avons récoltées auprès de nos serfs, nous y retrouvons des idées venues de toutes les maisons : sécurité, mais aussi tolérance, ce qu’il se fait de mieux dans tout Baguettia”.

L’élément principal de cette charte est l’amour pour Baguettia. Cet amour est prédominant et voudrait être réaffirmé par la sortie du pacte des Royaumes que Philippeneau considère comme “injuste pour la population baguettienne”, la réduction de l’arrivée massive d’étrangers ou même reprise de l’impôt sur les plus riches.

“Nous savons qui nous sommes et ce que nous voulons.”

Florian Philippeneau nous précise cependant que ce n’est pas un projet pour une bataille immédiate, mais un appel à la population baguettienne pour présenter la maison des Cocardiers “parce que nous savons qui nous sommes et ce que nous voulons”. “Des projets, il y en aura !”, nous affirme-t-il. “Ces projets seront basés sur ces piliers qui nous servent de fondation pour tout le futur de notre maison qui a rassemblé aujourd’hui environ 5000 baguettiens”.

Un festival prévu dans les prochains mois

Pour l’instant, les Cocardiers en sont au recrutement, ils recherchent des personnes pour les représenter dans tout le pays. “Tout le monde peut devenir porte-parole cocardier”, poste à responsabilité somme toute assez haute même pour une maison naissante. Manque d’effectif ou bien offre d’opportunité pour mieux rallier ?

Ce recrutement massif a pour but de préparer le festival que la maison Cocardier va donner afin de galvaniser les troupes et de les préparer à se lancer dans l’aventure. Ménestrels, cracheurs de feu, montreurs d’animaux, danseurs… Philippeneau veut en faire un événement national avant de commencer l’entraînement intensif de ses forces.