Chaque maison est dirigée par un seigneur, mais ce seigneur n’est pas institué n’importe comment : il est choisi par les membres lors des jeux de la fosse.

Ces derniers ont été instaurés il y a maintenant 150 ans afin de nommer le premier chef de la maison Rosaceae ; ils sont aujourd’hui utilisés par la majorité des maisons de Baguettia. Ces jeux se déroulent en deux parties et de deux jours à une semaine d’intervalle :

  • La première épreuve est ouverte à l’ensemble des vassaux, elle consiste en un parcours à passer afin de se rendre sur les lieux du deuxième tour. Ce trajet est cependant semé d’embûches, pièges et énigmes y sont légions et il y a déjà eu des morts durant ce premier tour. La fin de la première épreuve est annoncée lorsque deux participants ont atteint la fosse. Les participants restant, étant donné qu’ils soient encore en vie, sont disqualifiés.
  • La deuxième épreuve est un combat entre les deux vainqueurs de la course de la fosse. Les modalités peuvent varier selon l’époque : combat à mort, duel de tentaculeball (sport extrêmement populaire à Baguettia, il consiste à pousser une balle derrière une ligne tracée, sauf que tous les coups sont permis (magie, coups d’épée, invocations) et que le public peut participer… avec des arcs). Les règles de la deuxième épreuve sont énoncées une fois que les vainqueurs de la première épreuve sont connus.

Le vainqueur des jeux de la fosse devient seigneur de la maison jusqu’à ce qu’il soit vaincu ou destitué.

NDC : Ces méthodes sont un poil barbare et assez absurdes, ils pourraient simplement faire un vote à tentacule levée. Ce procédé nous arrange cependant, ils se privent parfois de dirigeants en les tuant durant ces épreuves. Si toutefois les participants survivent, cela ne les empêchent-ils pas de continuer à comploter entre eux ?