C’est lors d’une réunion des dirigeants du Pacte des Royaumes, où les différents dirigeants et personnalités des sphères politiques des Contrées concernées débattent sur l’avenir de ce Pacte et de ses différents Traités, que quelqu’un outrepassa ses droits et commit une grave erreur.

J’avais déjà entendu parler du Pacte des Royaumes et de son fonctionnement dans les grandes lignes, mais cela faisait longtemps que l’envie me tenait de pouvoir comparer les zumains de différentes nations…

Sont-ils tous aussi arrogants ? Sont-ils tous poilus ? Ont-ils tous les mêmes capacités et pouvoirs ? Pourquoi s’allient-ils alors qu’un seul suffit pour régner ? Après tout, je ne m’attends pas à ce que ces zumains comprennent la grandeur de mon opinion cosmique depuis un petit moment déjà…

C’est avec cette curiosité et cette volonté d’aller plus loin dans mon étude de la créature zumaine que je me suis déplacé vers le lieu de la réunion (pas en caravane… Évidemment heeeeiiiinnn… Satanés caravaniers !).

Le lieu du drame

Arrivé sur place, c’est la déception… J’avais l’impression de voir l’Omelette Baguettienne, mais en encore plus grand. Tous les zumains sont habillés de la même façon, ils braillent dans tous les sens pour finalement protester dans le vide… Mis à part le fait qu’ils doivent agiter un petit étendard quand ils veulent prendre la parole et que leur serviteur leur chuchote à l’oreille pour traduire des élucubrations énoncées avec panache par les autres participants qui ne s’expriment pas dans le même langage qu’eux.

Tel est pris qui croyait prendre

C’est alors que le silence se fait dans la salle, comme à chaque fois quand quelqu’un se voit donner la parole. C’est au tour de Jupiterio de parler. Il se lève de sa chaise et se dirige vers le centre de la salle où siège le pupitre de parole. Toujours avec la même prestance royale, l’homme qui a terrassé ses ennemis pour atteindre le pouvoir exhibe fièrement son chapeau, signe de sa ferveur envers le dieu Rotteshield.

Son discours attise la curiosité, enflamme les cœurs de certains et en indigne d’autres. Le débat allait de bon train et les arguments ne manquaient pas.

Un drame comique

C’est alors qu’un bruit provenant du ciel qui paraissait venir du ciel me fit lever les yeux, et que vis-je ?!

Philippeneau, Seigneur des Cocardiers, installés en équilibre sur le lustre et équipé d’un manteau long et sombre. Intrigué, je me rends invisible et vole en toute discrétion derrière lui pour connaître ses intentions. Des grommellements gutturaux parviennent à mes oreilles. C’est avec difficulté (eh oui, faut dire que le bougre, il n’est pas magicien) que je distingue un sort de métamorphose. Ses intentions étaient donc de transformer son roi pour l’humilier devant son assistance.

Toutefois, se tenir sur un lustre tout en gesticulant en espérant lancer un sort, ce n’est pas vraiment la meilleure idée ni le plan diabolique le plus élaboré qui ait vu le jour…

Non sans surprise, le méchant pas beau, n’arrive pas à finir son tour de magicien saltimbanque et perd l’équilibre pour finir sur le plancher en contrebas,les 4 tentacules en l’air. Malheureusement pour lui, le sort, bien qu’incomplet, se lança tout de même, mais se retourna contre lui.

L’assemblée put voir Florian Philipenneau étalé par terre avec une queue en tir-bouchon lui sortant du fessier. D’abord choquée, l’assemblée ne put rapidement se retenir de rire devant ce spectacle.

Aucun mal ne fut fait, Philipenneau ne fut donc pas arrêté. De plus, l’humiliation était une punition amplement suffisante.

Mon expérience à cette réunion du Pacte des Royaumes ne fut pas totalement déplaisante étant donné le divertissement. J’espère assister rapidement à d’autres événements de ce genre huehuehuehue.