Zumain patriotique sur fond bleu et croix baguettienne
Siège : Rue Jean Mermoz, Oppidum de l’est

 

“Les zumains de la Patrie”

Représentant : Florian Philippeneau

Créée après le vacarme causé par la prise sur le fait de Philippeneau en train de manger un plat de couscous “hérétique” qui lui valut son exil de la maison Flammebleue, la maison Cocardier n’était auparavant qu’une secte secrète dont il était le leader au sein de la maison.

Philippeneau profita donc de cette “soudaine liberté” pour révéler au grand jour cette nouvelle maison dont il sera le seigneur. Mais il ne s’arrêta pas là. Poussé par une force de persuasion sans pareille, il réussit à convaincre nombre de ses confrères à trahir la maison Flammebleue et le rejoindre dans son projet d’expansion territoriale. À ce jour, cette maison compte plus de 5000 têtes.

Évidemment, ce n’est pas au plaisir de Madame le Pain, qui voit cette foule de rats quitter le navire. Toutefois l’heure n’est pas aux conflits, ces deux maisons pourront amplement se livrer bataille lors de guerres de territoires ou de la prochaine Grande Guerre.

La maison Cocardier se veut différente de la maison Flammebleue par une organisation interne moins hiérarchique et des idées moins “barbares”, ce qui leur vaut un soutien que n’avait pas la seconde maison.

Maintenant élevée au rang de maison, l’ancienne secte des Cocardiers possède aussi son château à l’oppidum de l’est : Besac. Plus précisément rue Jean Mermoz, feu cavalier légendaire, “Y en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler”.

Idéologie :

  • Indépendance Nationale
  • Mise en avant de la culture baguettienne