Fascé de cendre et d’argent de 5 pièces, aux deux roses de gueule en tête bêche
Siège : Campement au bord de Tuile, Cannelé-Cognac

 

“Nulle rose sans épine”

Représentant : Personne pour l’instant

Les origines de la maison Rosaceae sont mystérieuses, il semblerait que les traces de son passé aient été cachées mais j’ai pu retrouver des documents en m’infiltrant dans la bibliothèque royale de Baguettia.

A une époque où la civilisation évolue dans l’individualisme et l’enrichissement de soi au détriment des conditions de vie des serfs et de l’économie du royaume, quatre hommes, Saint Simon, Fourier, Cabet et Leroux procèdent à une révolution du mode de pensée frôlant la trahison envers le royaume. En effet, ces personnes issues du milieu bourgeois critiquent le traitement que reçoivent les serfs et défendent le fait qu’ils sont tout aussi importants pour le pays que les nobles.

Au même moment, les serfs exploités, maltraités et sous-payés ne peuvent plus poursuivre leur vie dans ces misérables conditions et décident alors d’organiser plusieurs violentes émeutes dans l’objectif de faire réagir le roi et changer les choses. Du sang versé lors de ces événements émergera une nouvelle maison, la maison par les serfs pour les serfs. Son objectif est la réduction des inégalités entre les castes. Toutefois, le fonctionnement du pays ne facilite pas la mise en oeuvre de projets allant dans ce sens.

De par leur idéologie totalement opposée, la maison Rosaceæ devient rapidement l’ennemi naturel des maisons Rakshi et Flammebleue, contre lesquelles elle s’est battue un nombre incalculable de fois depuis sa fondation.

Il fallut 76 années à la maison Rosaceæ pour gagner suffisamment en importance pour remporter la Grande Guerre, non pas une, mais deux fois de suite montrant ainsi à ses ennemis qu’on ne peut sous-estimer le peuple. Comme quoi, rien ne “serf” de courir, il faut partir à point.

Toutefois, l’âge d’or de Rosaceæ n’est plus. Francis Mollande, précédent roi de Baguettia, a fini son règne avec un peuple mécontent. Aujourd’hui, la maison se retrouve sur les roses de telle manière qu’elle a aujourd’hui cédé son château et se retrouve retranchée dans un campement au bord de Tuile. Elle survit tant bien que mal à l’adversité mais pourrait bien renaître de ses cendres grâce aux prochains jeux de la fosse et lui permettrait ainsi de faire peau neuve.

Idéologie :

  • Egalité entre les castes
  • Amour de la nature